Hors de l'ordinaire et hors du temps, mais intensément dans le présent.

Hors de l'ordinaire : Vivre à bord du ChantemerHors de l’ordinaire

Le livre

Ce livre reprend les carnets de bord des quatre membres de l’équipage. La présentation chronologique, et non par auteur, vous permettra de suivre l’adaptation de chacun d’entre nous à cette vie de nomade. Vous y découvrirez également des commentaires «  Après-coup » et le récit de notre retour à la vie ordinaire.

Boutique en ligne!

  • Résumé
  • Public visé
  • Des réponses
  • Photo de couverture
  • À propos

Partir en bateau?? Et les pirates?? Et les tempêtes?? Et si l’on s’ennuie?? On n’a même pas de bateau?! On ne sait même pas naviguer?!!!

Trois ans plus tard, nous partions en catamaran avec deux enfants de 9 et 10 ans et très peu d’expérience. Nous avons traversé toutes sortes d’aventures, subi des stress insoupçonnés, dénoué des tensions familiales, fait des rencontres inoubliables, surveillé des ouragans.

À travers ce récit, vous suivrez notre voyage au jour le jour et notre adaptation à cette vie de nomades. Des préparatifs jusqu’au retour à la vie terrestre, vous découvrirez toute la gamme d’émotions par laquelle nous sommes passés.

Quatre passagers, quatre façons de ressentir cette vie hors du commun et quatre façons de la relater, chacun à son rythme. Quatre auteurs, quatre facettes de ce voyage sur l’eau et en nous-mêmes. Hors de l’ordinaire et hors du temps, mais intensément dans le présent.

Ce livre n’est pas un guide de voyage et ne constitue pas une source de renseignements techniques sur les longues croisières en famille. L’angle choisi est de montrer comment nous avons vécu cette expérience, et non ce que nous avons fait. C’est aussi un témoignage sincère de notre vie de famille avec des enfants atypiques, avec ses joies et ses difficultés.

Toutes les personnes qui s’intéressent aux voyages ou aux familles auront du plaisir à lire ce livre.

Par Raphaëlle Petitjean

Qu’est-ce qui différencie ce livre d’un autre récit de navigation?

L’émotion. J’ai vraiment eu à cœur de partager les émotions que je ressentais, les réflexions que je me faisais, les prises de conscience que j’ai eues.

Ensuite, ce livre a quatre narrateurs, dont des enfants de 9 à 12 ans. Cela permet de mieux imaginer ce que chacun des aventuriers a vécu. Par exemple, le lecteur peut remarquer combien les jeunes s’approprient les préoccupations de leurs parents. Leur langage est rafraichissant, casse le rythme et fait redescendre un peu les émotions. Ils ont spontanément utilisé des styles très variés — du dialogue aux poèmes — et usent de l’humour.

Pourquoi est-ce un témoignage plutôt qu’un récit?

Dès les premières lignes, j’ai rédigé mon carnet de bord au présent sans vraiment y réfléchir. J’ai alors découvert que cela entrainait le partage de mes pensées profondes. Écrire au présent me replongeait dans les émotions que j’avais vécues, bien au-delà des faits.

Faut-il connaitre le vocabulaire marin?

Les termes techniques ont été évités au maximum. Certains ont été utilisés dans le but d’alléger le texte : «drisse » est beaucoup plus court que « cordage qui descend du haut du mât ». Ces mots sont répertoriés dans un index imagé détachable.

Qu’est ce que le livre offre de plus que les carnets de bords?

Le livre est une œuvre beaucoup plus aboutie. Les carnets de bords n’ont généralement été relus qu’une seule fois avant leur publication. Il y a eu un gros travail lors du mixage des textes des quatre narrateurs : suppression des répétitions, harmonisation du temps et du vocabulaire, révision du français tout en respectant le style de chacun, etc.

En lisant tous les carnets, j’ai réalisé que certaines questions restaient sans réponses, qu’il manquait parfois des explications ou que des aspects importants de la vie à bord étaient absents. J’ai alors bonifié les textes originaux par l’insertion d’« Après-coup ». Ces encarts ont aussi servi à intégrer des éléments de synthèses, en particulier sur les stress vécus.

L’ajout d’un prologue permet de survoler les origines de notre projet et les différents préparatifs. Le livre se termine par des textes écrits tout au long de notre première année de retour à la vie ordinaire, ce qui finit vraiment l’histoire.

Cette photo est emblématique de notre façon de raconter notre histoire, puisque notre objectif est de vous faire vivre ce voyage à travers nos yeux. Nous n’avons pas décrit ce que nous avons vu, mais comment nous l’avons vécu.

Photo de Nathalie Patenaude

Crédit photo : Nathalie Patenaude
Sainte-Lucie, juillet 2015, à bord du Chantemer

Auteurs

Récits écrits à partir des carnets de bord de Raphaëlle Petitjean, Jacques-Yves Chenal, Sylvain Chenal et Gaétan Chenal, publiés entre juillet 2014 et aout 2015.
Montage, révision et commentaires par Raphaëlle Petitjean.
Mise en page par Raphaëlle Petitjean.

Éditeur

Publié par Services JYC inc.
19, boulevard Beaconsfield
Beaconsfield (Québec) H9W 3Y7
Canada

Format

Livre 224 pages,
15,2 x 22,8 x 3,2 cm (9 x 9 x 1-1/4 po) - 0,9 kg (2 lbs)
Nombreuses photos, dont 100 en couleur

Livret détachable, 16 pages — tout en couleur
14 x 21,5 (5-1/2 x 8-1/2 po)

Droits d'auteur

Tous droits réservés. Toute reproduction de ce livre, en totalité ou en partie, par quelque moyen que ce soit, est interdite sans l’autorisation écrite de Raphaëlle Petitjean. Tous droits de traduction et d’adaptation, en totalité ou en partie, réservés pour tous les pays. La reproduction d’un extrait quelconque de ce livre, par quelque moyen que ce soit, tant électronique que mécanique est interdite sans l’autorisation écrite de Raphaëlle Petitjean.

© Copyright 2017 Raphaëlle Petitjean

Crédits photos

Photo première de couverture : Nathalie Patenaude
Photos intérieures et quatrième de couverture : membres de l’équipage et invités du Chantemer, équipage de La Smala
www.LaSmala.ca
Données de carte © Google 2016

Édition

ISBN 978-2-9816865-0-3

Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2e trimestre 2017

Première édition.
Imprimé au Québec.