La Floride

Les Bahamas

Turks and Caicos

Carnet de bord de Sylvain

Octobre à décembre 2014



Contrairement au carnet principal, les archives se lisent de haut en bas...

Octobre 2014 : Les Bahamas

1er octobre

Papa va se baigner dans l’eau avec le harpon. Quand il revient, il y a une raie sur la pointe de la flèche. Avant le souper, papa nous lit Savais-tu les raies? « Savais-tu que la raie manta est la plus grande raie du monde? Ses nageoires ouvertes peuvent atteindre 8 mètres d’envergure, soit presque la longueur d’un autobus scolaire. » Mais là, c’est une petite pastenague que papa a pêchée, pas une raie manta.

2 octobre

Je vous le dis tout de suite, je ne suis pas assez content pour écrire ce foutu blogue qui m’agace toujours. J’espère que vous n’aimez pas le lire parce que sinon gare à vous, vous ne savez pas ce que je peux faire... Oups, je viens de l’écrire!

Octobre 2014 : Floride (USA)

5 octobre

Nous allons à la plage et nous sautons à l’eau. Une vague énorme se casse sur deux dames qui parlaient. La vague n’était pas une vraie, ce n’était que des milliers de poissons d’une longueur de deux décimètres chacun. Papa en a eu toute une vague, à peu près cinquante poissons l’ont touché.

11 octobre

Nous allons en annexe à la marina. En revenant au bateau, quelqu’un sur le pont nous demande d’aller chercher son sac, puis il le lance dans l’eau. Il enlève son chandail, il passe par-dessus la barrière et il se prépare à sauter lorsque l’opérateur du pont (c’est un pont qui se lève pour laisser passer les bateaux) lui dit d’arrêter. Le gars remonte sur la barrière et descend ensuite par l’échelle. L’opérateur lui donne un autre avertissement et puis la personne s’en va sans son sac.

14 octobre

Le bateau de mes rêves

Le bateau de mes rêves a plusieurs étages. C’est un bateau de pêche où l’on peut mettre plusieurs cannes à pêche (au moins six). Largeur : 20 pieds. Hauteur : 20 pieds. Longueur : 50 pieds. Cette sorte de bateaux a quelques étages de métal. Le poste de pilotage est au deuxième étage, c’est-à-dire dans le premier des étages de fer.

Octobre 2014 : Les Bahamas (2e partie)

16 octobre

Pendant cette ennuyante traversée, nous avons regardé le film HARRY POTTER 7 deuxième partie. Cinq fois, on a dû arrêter le film pour remonter la ligne de la canne à pêche. Hélas, nous n’avons pêché que deux poissons, un barracuda et un maquereau.

À cause de ça, on en mange chaque jour, midi et soir. Dans un gratin horrible, ou avec du riz pas bon, ou alors des croquettes de poissons panés avec trop d’épices.

19 octobre

Gaétan, papa, maman et moi allons faire une promenade en annexe. On tourne au coin de l’ile et nous voyons beaucoup de pélicans bruns, noirs et blancs ainsi qu’une cinquantaine de canards noirs. Dans l’eau peu profonde (2 pieds et demi) nous voyons beaucoup (au moins 11) de barracudas tous petit (au moins 2 décimètres chacun).

En revenant, Gaétan monte sur le catamaran pendant que maman va aux toilettes. Papa tient l’annexe et moi je prends la canne à pêche avec le calmar comme hameçon. Maman remonte sur l’annexe puis nous repartons pour la pêche cette fois. En finissant de pêcher, nous n’avions eu qu’un seul poisson trop petit (2 décimètres), c’était un bébé barracuda.

22 octobre

Nous allons dans une mangrove avec l’annexe. Je mets la canne à pêche dans l’eau, après 5 minutes je la donne à papa. Il enlève le poids parce qu’il pense que ça fait peur aux poissons. Papa met la ligne à l’eau et pof, il en a déjà un. C’est un bébé barracuda. Puis papa donne la canne à pêche à Gaétan et après 30 secondes mon petit frère remonte la ligne avec encore un bébé barracuda. Ce n’est pas juste! C’est moi le pêcheur, et je n’ai rien attrapé.

23 octobre

Nous partons en annexe sous une pluie fine. Quand nous arrivons à la marina, il commence à pleuvoir plus fort, mais au moins nous avons nos imperméables. Nous allons au bar (juste pour voir, je veux dire que nous n’achetons rien) et nous voyons un Québécois. Les parents parlent un petit peu avec lui, ensuite nous repartons en cherchant BTC (pour acheter une carte pour internet). Nous allons au bureau d’enregistrement (parce que nous étions à l’ancre et que nous devions payer) puis nous allons à une épicerie. Papa demande une carte BTC pendant que Gaétan et moi on fait le tour des rayons. La dame dit à papa que BTC est proche, nous sortons et nous voyons une affiche de BTC proche d’une porte. Nous nous approchons, en fait c’est une arcade de jeux vidéo pour adolescents. Ah! nous voyons BTC. Nous y rentrons et papa achète la carte. Nous partons, mais avant nous mettons nos capuches. Nous revenons au bar et Gaétan et moi nous nous baignons dans la piscine sous une pluie battante pendant que les parents parlent de la météo et de notre voyage avec le Québécois. Ils terminent de parler. Nous rentrons et oh malheur! il y a un décimètre d’eau dans l’annexe.

25 octobre

Nous allons à la plage avec nos maillots de bain et nous nous baignons pendant vingt minutes. Ensuite, les parents vont au supermarché acheter des pains à hamburger pendant que Gaétan et moi nous nous douchons pour sauter dans la piscine (non salé). Dès que nous sommes à l’eau, les parents arrivent, alors nous sortons de l’eau et nous rentrons au Chantemer pour diner (nous allons manger des cheeseburgers), mais papa nous dit que nous reviendrons à la plage et à la piscine parce qu’il a envie de faire du kite. En revenant à la plage, Gaétan et moi nous avons trouvé un jeu. Ce jeu s’appelle « sauter du haut de la dune ». La dune fait un mètre de haut. Nous nous amusons à sauter, à faire des figures et à atterrir sur les pieds. Moi, je suis très bon pour faire des tours complets sur moi même et atterrir sur les pieds. À la fin, nous nous amusons à nous sauter l’un par-dessus l’autre. Après la plage, nous allons tous à la piscine. Nous sautons dans l’eau et nous nous baignons tous ensemble, puis les parents se sèchent et regardent la météo. Gaétan et moi nous nous amusons à regarder sous l’eau. Puis nous rentrons contents parce que nous restons à cette marina une journée de plus.

29 octobre

Ce n’est pas juste, c’est moi qui fais tout le travail du déguisement de Gaétan. Je lui fais la noix de coco et en échange, mon ongle du pouce gauche est presque tombé. Après ça, c’est moi qui fais la feuille de palmier. J’enlève les feuilles, je les coupe à la bonne longueur et tout ça 163 fois, parce qu’il va se déguiser en vahiné et moi en vampire.

Veille d’HALLOWEEN

Moi et Gaétan commençons à mettre les guirlandes d’Halloween. Comme guirlande, maman a amené les trois petits squelettes (un en blanc et les deux autres en vert fluo), Gaspar le fantôme (sans sa tête) et un masque moitié momie, moitié personnage d’horreur.

HALLOWEEN

Nous allons manger des cheeseburgers des croustilles et en dessert des bonbons. Maman nous dit que nous avons 15 minutes de tablette (spécial Halloween), mais c’est pour faire diversion afin qu’ils puissent mettre les bonbons dans la moustiquaire pour faire une pluie de joyaux, mais moi, je l’ai est vu dès que je suis passé. Nous avons mangé les cheeseburgers et les croustilles c’est délicieux. Puis, la pluie a commencé. Moi, j’ai pris au moins 15 bonbons. Quand je me suis couché, j’avais mal au ventre à cause du cheeseburger, des croustilles et des bonbons.

Novembre 2014 : Les Bahamas

1er novembre

Nous commençons la série des Star-Wars en film. D’abord, nous regardons par le I (même si c’est normal) ensuite, demain peut être, le II et après, ça continu jusqu’au VI. Saviez-vous qu’Anakine, avant d’être djedaï, était un pilote de course et était aussi esclave à un magasin de pièce de vaisseau spatial? Mais il était le meilleur roboticien. En plus, c’est lui qui a inventé C3PO.

6 novembre

Nous allons à la plage de Hope Town. En arrivant sur la plage, nous voyons une dune de sable avec une pente raide. J’y vais tout de suite pour creuser un trou dans lequel je peux me mettre dedans. À la fin, j’ai réussi. Je pouvais rentrer dans ce trou. Tout le sable que j’ai enlevé pesait plus lourd que moi.

9 novembre

Le roi de la tapette à mouches,
engueule les bestioles avec sa bouche,
il les frappe sans exception,
il tue avec précision,
il les jette dans l’eau,
depuis le bateau.

Eh oui, le roi de la tapette à mouches c’est moi. Je crois que j’ai battu le record du monde. En tout, je pense que j’ai tué au moins 100 mouches. Sachant que papa et maman, ensemble, ont tué 40 mouches et Gaétan 10, qu’en plus, il en reste 35; cela fait que nous avons assassiné 150 mouches.

13 novembre

L’auteur de ce petit poème
Écrit avec tendresse.
Il pense,
Il réfléchit,
Il trouve,
Il se demande,
Pour ensuite passer à l’action.

Et ce poème de l’écriture
Vous fera penser à moi.
À moi qui l’écris avec adresse.
À moi qui l’écris avec sagesse.
À moi qui l’écris avec bon caractère.
Alors au revoir les mots
Et mes lecteurs et lectrices.

14 novembre

Rappelez-vous que 12x12=144 et que 100x100=10 000. Les calculs mentaux sont importants si nous n’avons pas de cahier, de calepin, de calculatrice, de TamTam ou de Décimales (nos manuels de mathématiques). Mais si vous avez un téléphone, appelez le roi des mathématiques (moi) (x/+-=).

17 novembre

Corsaires et Pirates

Les pirates volent et voguent, alors que les corsaires travaillent pour la reine, pour attraper les pirates. Le célèbre Edward Teach (Barbe Noire) avait toujours sur lui huit pistolets. Il avait aussi des cordes de chanvre trempée dans du salpêtre pour faire croire qu’il fume quand il est fâché. Jack Rackham Le Rouge avait deux femmes à bords de son bateau. Celles-ci étaient Anne Bonny et Mary Read. Haches, canons, armes à feu, épées, chausses-trappes, poignards et les trésors étaient leur vie. Attention! Il y a toujours des pirates sur les mers. Toutes mes connaissances viennent du livre intitulé Corsaires et pirates (éditions Gallimard Jeunesse, collection Les yeux de la découverte).

18 novembre

Si c’est vrai que lorsqu’un mahi-mahi se fait prendre dans un hameçon le groupe lui tient compagnie, et que nos deux cannes à pêche ont chacune trois hameçons, on pourrait pêcher tout le groupe. On remonte une ligne, on enlève le poisson et puis on remet la ligne à l’eau en prennent soin de toujours garder un mahi-mahi dans l’eau.

Je commence à dessiner. Je demande à maman si je peux prendre un cahier (c’est pour avoir un cahier de dessin). Je vais chercher le cahier, puis je découpe mes dessins. Je les colle ensuite avec du papier collant. Je regarde mes œuvres et je me dis « Tu es le meilleur dessinateur du catamaran (je suis le seul qui dessine...) »

19 novembre

Il n’y a jamais rien à faire sur ce bateau. En ce moment, je fais mes devoirs. Comme si ce n’était pas assez, on fait une méga traversée. En deux jours on aura fait tout Eleuthera, ce qui fait à peu près 100 kilomètres. C’est incroyable!!!

20 novembre

Nous allons nous promener sur la plage. Nous passons par un chemin ou il y a des traces de sabots de chevaux et des crottins. Le chemin débouche sur une écurie vide. Nous marchons 200 mètres et nous voyons une trentaine de chevaux dans un immense enclos. Nous essayons tous d’en flatter. Gaétan arrache de hautes herbes pour ensuite les donner à un cheval. L’animal les mange comme si c’était du foin.

21 novembre

Changement de programme, je ne vais pas faire de changement de programme. Maman chantonne une chanson, papa écrit la musique de la chanson, moi j’écris les paroles de la chanson et Gaétan dit qu’on ne fait pas de chanson! Quel rabat-joie ce Gaétan! (nous n’avons jamais fait de chanson familiale).

23 novembre

Nous allons visiter un village proche du Chantemer. Avant de visiter le village, nous allons dans la mangrove avec l’annexe. La mangrove fait plusieurs kilomètres. Quand on fait demi-tour, le régulateur de vitesse ne marche plus. Nous ne pouvons qu’aller qu’au ralenti. Maintenant, nous allons visiter le village. Dans le village, il n’y a rien à regarder. Puis, nous allons nous baigner à la plage. L’eau est fraiche et transparente. Sur le sable, papa et moi écrivons « Bonne fête, tonton Tomas », parce que c’est l’anniversaire de mon tonton.

24 novembre

Nous faisons une petite traversée. Soudain, nous entendons de l’eau qui coule abondamment. C’est mon hublot qui est ouvert. Je vais dans ma cabine à la vitesse de la lumière. Je ferme mon hublot et je sors tout ce qui est mouillé. Tous mes toutous sont mouillés à part Grenadine. Ils doivent tous se faire mal à l’oreille, aux jambes, au cou ou à la queue. En plus, ils doivent se faire pendre pendant deux jours. Je dois dormir dans la cabine à Gaétan.

24 et 25 novembre

Nous allons à la plage en annexe tout seuls (seulement Gaétan et moi). Papa nous rejoindra en nageant. Nous jouons sur la plage jusqu’à ce que papa vienne. Puis, nous jouons tous dans l’eau. Le lendemain, nous retournons à la plage, mais cette fois papa est avec nous. Nous jouons encore dans l’eau. Ensuite, nous revenons au catamaran. Je demande à papa si nous pouvons revenir après la sieste. Il dit oui. Quand nous revenons, un beau chien vient nous voir. Nous lui lançons la balle de tennis. Il la garde avec lui donc nous devons le flatter pour qu’il lâche la balle. Moi je crois que c’est un stratagème pour que nous le flattions. Gaétan et moi l’appelons Caramel. Papa et moi faisons un gros château de sable. Papa fait une grosse muraille pour empêcher l’eau de tout détruire (nous avons fait le château près de l’eau). Quand nous partons, le chien nage deux mètres avant de faire demi-tour comme s’il voulait partir avec nous. À Gaétan et à moi, il va nous manquer.

27 dauphembre

Aujourd’hui, nous faisons une traversée pour aller à Long Island. Dans la plus grande baie de Cat Island, nous avons vu une dizaine de dauphins. Le quart chassaient en groupe, et les autres se promenaient. Il y en avait même qui venaient vers nous.

Mon but (et mon rêve sur le bateau) est de pêcher un espadon de deux mètres de long (les espadons sont des poissons immenses avec une épée en prolongement de leur nez. C’est cela qui fait peur aux pêcheurs lorsqu’ils les ramènent).

28 dauphembre

Dans exactement 23 jours, Malika et Martin viendront sur le bateau pour les vacances de Noël. Ils arriveront aussi par le même avion. Nous les retrouverons dans les Turks and Caicos. Nous les reverrons le 21 pêchembre. (dauphembre=novembre; pêchembre=décembre)

29 novembre

Gaétan et moi nous nous habillons d’une culotte blanche et d’un chandail blanc. Nous mettons des bols blancs en plastique sur notre tête, nous prenons nos bâtons et nous sommes de vrais petits soldats.

Nous allons chercher l’hélice du moteur. En y allant, nous voyons un mur d’escalade. Gaétan demande si nous pouvons grimper dessus. Maman dit oui, mais en revenant. Le mur avait des prises faciles et n’était pas raide. Je n’ai pas eu de difficulté.

30 novembre

Nous allons à la plage (côté océan) de Salt-Pond. Pour aller à la plage, il faut marcher sur toute la largeur de l’ile (1 mille nautique, c’est-à-dire 1,8 kilomètre). À la plage, il y a un barrage de vagues cassées. Les vagues sont immenses. À chaque millième de seconde, une vague se casse et fait des remous et des moutons. Une fois, des remous m’ont amené et je me suis fait mal à la jambe contre une grosse branche.

Décembre 2014 : Les Bahamas

1er pêchembre

Je m’ennuie. Je dois faire mon carnet et le pire, maintenant, c’est que nous devons écrire cinq lignes à la place de quatre. Et là, je suis assez loin de terminer. Il me reste trois lignes, c’est peut être rien comparé à dix-sept lignes (mon record), mais trois, c’est quand même agaçant surtout que je n’ai pas envie décrire mon carnet de bord aujourd’hui.

2 décembre

Exploits

J’ai déjà nagé avec des dauphins, des requins, des raies, des poissons de toutes sortes et des méduses. J’ai déjà vu des oiseaux (flamants roses), des dauphins mangeant un poisson, des baleines (des bélougas au Québec). J’ai déjà donné un coup de pied à un requin d’un mètre. J’ai déjà fait douze pompes par terre et dix pompes sur une barre horizontale. J’ai déjà (avec papa) presque pêcher un requin de trois mètres de long. Et tout ça, c’est vrai!

3 décembre

Le cadeau de Noël que je voudrais avoir c’est un bateau de course télécommandé. Je voudrais aussi qu’il soit long de 25 centimètres, large de 10 centimètres et haut de 5 centimètres. C’est mieux qu’un hélicoptère, parce qu’il y a plus souvent de vent que de vague. De plus, si l’hélicoptère tombe dans l’eau, il est fichu. Je jouerais sur la plage avec le bateau que je veux, s’il n’y a pas de vague. Côté océan, je ne vais jamais le mettre à l’eau. À la première vague, il serait mort.

8 décembre

Nous faisons cent kilomètres par jour pendant quatre traversées (une traversée par jour). Nous aurons fait quatre-cents kilomètres pour aller dans les Turks and Caicos. C’est à cet endroit que nous allons fêter Noël avec Malika et Martin. Mais quatre jours de traversée veulent dire quatre grosses journées de mal de mer. Nous partons à cinq heures du matin et nous arrivons au coucher du soleil. Mais au moins, nous pouvons regarder deux films par jour et faire trente minutes de tablette.

10 décembre

Nous sommes rentrés dans cette baie avec de la chance. Mais réussirons-nous à ressortir? Il y a une barrière de corail en plus d’un barrage de vagues de trois mètres de haut. Cela fait deux jours que nous sommes ici. Nous mettons la deuxième ancre. À cause des vagues, le premier porte canne à pêche s’est dévissé et il est tombé dans l’océan. Ensuite, c’est la canne à pêche qui tombe dans l’eau (dans la baie), puis un hameçon. Il faut croire que nous n’avons pas de chance. En plus, l’eau est tellement trouble que, sous l’eau, nous ne voyons pas plus loin que 15 centimètres.

12 décembre

Dzzzzzzzzzzzzzzz... « Fish! » crie papa. « C’est un mahi-mahi! » se réjouit-il. Le poisson va sous l’eau pour ensuite sauter très haut. Il se décroche. Puis, les gros mots de papa font surface. Papa ramène la ligne. Le mahi-mahi a tordu l’hameçon. C’est incroyable!

13 décembre

La première canne à pêche se met à faire « Dzzzzzzzzzzzzzzzz ». Mais pas que la première, la deuxième et la troisième font le même bruit. Pas de doute, ce sont des mahi-mahis. « Cette fois, c’est un groupe. », crie papa. La première ligne casse, puis la deuxième et enfin la troisième. Silence complet... suivi des gros mots de papa.

Décembre 2014 : Turks and Caicos (UK)

22 décembre

Ça y est, papa est maintenant capable de faire une vrille en kite. Malika et moi étions sur des kayaks gonflables et nous nous faisions tirer par l’annexe. Puis, papa, en kite, passe entre l’annexe et les kayaks. Il trébuche sur les cordes qui nous tirent. Ensuite, ce sont les kayaks qui tombent à la renverse.

31 décembre

Gaétan et moi faisons une armée de soldat Lego. Gaétan fait 1/4 de toute l’armée alors que moi j’en fais les 3/4. Quand nous avons fini, nous avons 108 soldats. Dans notre armée, il y a des guerriers, des clones, des sumos, des droïdes et un homme de pierre.