La Floride

Les Bahamas

Carnet de bord de Sylvain

Juillet à septembre 2014



Contrairement au carnet principal, les archives se lisent de haut en bas...

Arrivée au bateau

J’ai trouvé le bateau correct. C’est beaucoup plus grand que ce que je pensais, c’est comme une mini-maison.

Notre voiture de location La cabine de Sylvain

Juillet 2014 : Les Bahamas

3 juillet

Durant la première traversée, j’ai vu plein de poissons volants.

4 juillet

J’ai vu un grand dauphin, des lamantins d’Amérique et des orphies carénées. Un éclair est tombé juste à côté de moi, quand j’étais sur le pont avant pour ranger la planche de surf. J’ai crié et je suis rentré très vite.

5 juillet

J’ai vu trois raies et un requin. On a essayé de pêcher un barracuda avec un harpon, sous l’eau.

À la plage, on a vu des vagues de deux mètres de haut, on s’est amusé à plonger en dessous tellement elles étaient dangereuses.

6 juillet

Ce matin, on a trouvé un mini-calamar sur le pont, papa l’a utilisé comme appât, mais il s’est fait bouffer sans qu’on attrape rien.

8 juillet

BaracudaOn a pêché un bébé barracuda. C’est moi qui l’ai attrapé avec le filet pour aider papa à le sortir de l’eau. J’étais heureux. J’adore pêcher, mais je n’ai pas de patience.

9 juillet

Il y avait de grosses vagues, c’était violent. Je n’ai pas eu si peur que ça. J’ai eu un peu mal au cœur avant le diner, mais après ça allait. On a mangé des sushis maison à 3 h de l’après-midi. Après le repas, nous avons regardé un
film : Les vacances de Ducobu.

10 juillet

Durant la traversée, on met deux lignes à l’eau avec des fausses sardines et on attend. Dzzzzzzzzzzz, c’est le bruit de la ligne qui se déroule quand un poisson a mordu. C’est souvent moi qui arrive le premier pour remonter la ligne dès que j’entends le bruit. Cette fois, ma mère m’a tenu pour que je remonte le poisson avec le filet sans que je tombe à l’eau. On a pêché une carangue petits yeux de 2 kg.

11 juillet

On était à l’encre et il y avait un ilot pas trop loin. On y est allé à la nage, avec le masque et le tuba, c’était quand même un petit peu loin. On a fait le tour de l’ilot, on a vu plein de poissons (des tout petits et des gros), une raie, des anémones de mer, beaucoup beaucoup d’algues.

Nous sommes allés sur une île où on n’avait pas le droit. On a suivi le chemin jusqu’à l’autre bord de l’île où il y avait un plateau de corail mort. Il faisait très chaud, le soleil était juste au-dessus de nous alors il n’y avait pas d’ombre.

12 juillet

Requin nourriceMon père me réveille en sursaut en plein milieu de la nuit. Il me dit d’aller regarder dehors, car on a pêché un requin. On avait laissé deux lignes avec un petit poisson que mon père avait pêché au harpon. Le requin tirait très fort sur la canne à pêche, il faisait tourner le bateau tellement il était puissant. On a essayé de le remonter, mais il se débâtait trop. On a essayé de planter le harpon sur sa peau, mais sa peau ressemblait à du plastique dur. On a décidé d’attendre le matin pour voir s’il allait mourir.

Le matin, le requin était toujours en train de se débattre. On a coupé la ligne pour le laisser partir.

13 juillet

Nous sommes allés à la plage et l’annexe s’est presque renversée à cause des grosses vagues. On a essayé de faire du surf avec une planche en mousse, mais je tombais avant que les vagues n’arrivent. On a vu une tortue de mer, une caouane, on a eu de la chance, car elle est en danger d’extinction. Il y avait des vagues qui déferlaient durant longtemps, puis qui se regonflées pour déferler à nouveau.

14 juillet

Nous avons fait une promenade en annexe dans une grande mangrove. On a vu deux raies. Nous avons monté sur une colline d’où on avait une vue splendide. En nous baignant autour du bateau, nous avons vu plein de poissons et un barracuda qui nous suivait. Mon papa a nagé vers lui et le barracuda s’est un peu écarté.

Dans l’après-midi, on a pris l’annexe pour aller au bord du lagon pour faire de la plongée sous-marine avec les masques, le tuba et les palmes. On a vu des centaines de poissons et un oursin avec des pics immenses. Il y avait un banc avec des millions de poissons. Mon papa et moi on s’est retrouvé trois fois face à face avec un requin nourrice. Mon papa a dû lui donner un coup de palme pour le faire fuir, car il voulait le renifler de trop près. J’ai eu peur, je ne me suis jamais retrouvé aussi près d’un requin. Je l’ai presque touché avec mes palmes moi aussi. On a aussi vu des barracudas grands comme moi.

17 juillet

Gaétan m’a averti qu’il voyait quelque chose de rond qui partait du ciel jusque dans l’eau. J’ai crié « Une tornade! » J’ai averti mes parents. Elle était sur l’eau. On la voyait s’évanouir puis se reformer, grossir à nouveau et disparaitre. Nous avons tout barricadé pour rien, car elle est passée à côté (quand même loin). J’ai eu un petit peu peur.

18 juillet

Nous avons bougé de place. Ici, il y a beaucoup de courant de marée. C’est difficile de nager contre le courant.

19 juillet

Nous allons en annexe à un trou d’eau. Le moteur tombe toujours en panne. Le trou d’eau est très profond. Il y a une caverne.

20 juillet

Flo's Conch Bar est un charmant petit restaurant au milieu de nulle part. Gaétan et moi avons pris des ponchs aux fruits. Les parents, eux, prennent des ponchs aux fruits avec du rhum. Les parents nous disent que nous allons manger ici. Nous commandons des conches fries et comme ça va prendre longtemps, nous allons dehors. Nous voyons des poules, un coq, un chien, des canards, des oies et une boxeuse. Elle est la première boxeuse professionnelle bahamienne. Les conches fries sont délicieuses et maman commande trois pains pour demain.

24 juillet

Nous faisons une traversée pour aller à Nassau puis une des cannes à pêche fait ddddzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz. Nous nous précipitons pour remonter la ligne. Lorsque le poisson est à la moitié du chemin, papa se rend compte que sur l’autre canne à pêche, il y a aussi un poisson. Alors, nous montons les poissons et papa nous dit que ce sont des mahis-mahis. Ce sont des poissons qui changent de couleur hors de l’eau.

26 juillet

Nous sommes allés à un centre d’achat en bus. Le bus est comme à peu près comme un petit autobus scolaire, mais avec un siège au milieu qui se plie. Au maximum, il y a 4 personnes par rangées. Le bus roule vraiment rapidement. Nous étions sur une rue, mais à un moment, il allait aussi vite que sur une autoroute pour dépasser un autre autobus et arriver le premier à l’arrêt. Je trouve que les voitures roulent trop vite, en plus le conducteur est à droite de l’autobus, parce qu’ils roulent comme en Angleterre.

Au centre d’achat, nous sommes allés à l’Arcade, c’est une salle de jeux vidéo. C’est la première fois que j’allais dans une Arcade, j’ai acheté les « tokens » avec mon argent.

27 juillet

Nous allons à la plage en annexe. Nous nous attachons à une bouée. Ensuite, nous nageons vers la plage. Rendus sur la plage, nous voyons une moto sur la rue d’à côté. Le motocyclisme accélère d’un coup, puis celui-ci se met sur la roue arrière. Il recommence plusieurs fois.

28 juillet

Nous sommes retournés au centre d’achat. On a mangé au restaurant. Je voulais un hamburger au bœuf, mais ils en avaient seulement au poisson ou à la conque. J’ai pris au poisson, mais c’était bof. Après ça, Gaétan et moi sommes allés à l’Arcade. J’ai eu beaucoup de chance, j’ai gagné deux fois 75 points. Nous les avons échangés contre des bonbons. On est allé au Salomon’s Center, qui ressemble à Wal-Mart, pour acheter surtout de la nourriture. Je suis content, car on a acheté du Nutella! Nos bouteilles d’eau étaient finies alors on avait très soif.

En revenant, nous sommes allés à la plage. Papa nous lançait par la peau des fesses, c’est-à-dire que je m’assoie sur ses mains et il me soulève rapidement pour me lancer en l’air et j’atterri dans l’eau.

31 juillet

Nous allons au zoo de Nassau. Nous voyons deux aras bleus, un timide et un rigolo. Le rigolo, quand nous lui disons « allo! » il mord le bois et saute dans le vide. Ensuite, il a les pieds qui pendouillent. À la fin, nous voyons des flamants roses en liberté. Ils sont aux moins vingt.

Août 2014 : Les Bahamas

13 août

En annexe, nous sommes allés voir une carcasse d’avion écrasée dans l’eau. Il y avait d’autres personnes. Il y avait beaucoup de poissons sergents-majors et de poissons-tabacs. Les ailes de l’avion sont aussi grandes que l’avion.

10 août

Presque à chaque fois qu’on met l’ancre, il y a un requin ou un barracuda dans les parages. On s’est souvent retrouvé face à des requins-nourrices. Aujourd’hui, j’ai même donné un coup de pied a un requin que je n’avais pas vu. Au début, je pensais que c’était la jambe à Gaétan, mais c’était rugueux comme du cuir. J’ai eu peur et je suis vite remonté dans le bateau.

16 août

Nous allons à un quai à annexe pour avoir de l’internet. Nous montons l’escalier de la maison et nous voyons les os d’un baleineau (grand comme maman). Nous allons vers la plage et nous voyons les os d’une baleine (14 fois plus longs que le baleineau).

20 août

Aujourd’hui, nous partons en annexe sur une ile privée. Sur cette ile, ils ont des requins apprivoisés. Nous avons le droit de les caresser derrière la tête et de nager avec. C’est ce que nous avons fait.

29 août

Nous partons en annexe pour accoster sur une plage proche du catamaran. Cette plage avec des vagues énormes venant de l’océan était belle. En nous approchant de la plage, nous nous prenons une belle vague sur la tête. Tout le monde est tombé (moi j’ai reçu le casque de papa sur la tête)
en me relevant, j’ai regardé si tout le monde allait bien et si l’annexe n’était pas renversée.

Septembre 2014 : Les Bahamas

3 septembre

Un groupe de dauphins passe dans le coin. Un des grands dauphins souffle de l’eau pour voir si l’on est dans le catamaran.

4 septembre

Papa trouve une conque. Il l’a ramenée et il trouve un bernard-l’ermite géant. Il l’a montré et le bernard-l’ermite est rentré dans sa coquille tellement vite que tout le monde a sursauté et papa a lancé le bernard-l’ermite dans l’eau.

5 septembre

L’ancre est dans l’eau. Un dauphin me réveille avec son souffle. Moi je dis que c’est les dauphins d’hier. Nous sautons à l’eau pour nager avec les quatre dauphins. Nous sortons de l’eau et les dauphins commence à sauter or de l’eau.

7 septembre

Nous allons en annexe à une ile proche. Rendus au quai, nous débarquons et nous allons au bar. Au bar, il y a un jeu, c’est une corde accrochée au plafond avec un anneau. Sur un mur, il y a un crochet. Nous devons lancer l’anneau et essayer de l’accrocher au crochet. C’est un bon jeu et je suis bon. C’est un jeu connu dans tous les Bahamas.

8 septembre

Je n’aime pas les conques. Malheur à moi, nous venons d’en pêcher au moins six. Youpi, nous avons fini de les manger.

9 septembre

Je tripote ma dent qui va bientôt tomber. Lorsque tout à coup, un bout de ma dent encore attachée s’est détaché. Maintenant, je peux la faire tourner pour qu’elle ratterrisse du mauvais bord. Je vais dans la salle de bain pour essayer d’arracher ma dent. J’ai réussi à l’arracher, je la mets sous mon oreiller. Je m’endors, je me réveille, je regarde sous mon oreiller et il y a 2 billets de 1 $ bahamien.

11 septembre

Nous allons en annexe sur une ile aux iguanes. En arrivant sur cette ile, un iguane nous attend. Nous prenons plein de photos. L’iguane a les yeux rouges et il mue.

12 septembre

En kayak, nous allons (seulement Gaétan, maman et moi) à une ile aux cochons. Rendus au milieu de la route, deux cochons viennent voir ce qui se passe. Nous avons amené deux pelures de bananes, pour leur donner à manger.

13 septembre 2014

Nous allons en annexe (comme d’habitude) revoir les cochons. Comme vous le voyez surement sur la photo, le cochon me dit « haut les mains sinon je te mords ». « HÉÉÉÉéééééééééé, arrête cochon! Tu me fais peur » dis-je.

18 septembre

Quelle journée ennuyeuse! Ça commence par beaucoup de vagues. Ensuite, il fait une chaleur interminable. Après, un vent très rafraichissant se met à souffler. Il y a encore plus de vagues. Et tout ça se passe en même temps que l’école alors que je suis en train de faire une matière ennuyante. C’est mon carnet, mais je ne sais pas quoi écrire.

23 septembre

Je peins un dessin. Ce dessin représente la vie sur le bateau, le temps qu’il fait, le paysage et la couleur de l’eau. Il y a papa qui fait du kite, maman qui nage avec les dauphins, Gaétan qui plonge et moi qui pêche. Concernant le temps, soit il fait une chaleur insupportable, soit il y a des orages, soit il pleut. Je n’aime jamais le temps qu’il fait.

25 septembre

Le cycle de la mer

Un banc de carangues carnivores traine à côté du bateau. Avec papa, j’ai réussi en pêcher trois. Papa et moi lançons les poissons dans l’eau avec un hameçon chacun. Ensuite un long poisson s’approche de la carangue puis la mange d’un coup. Nous ne montons pas la canne à pêche parce qu’il y a un très gros poisson qui s’approche du long poisson. Le long poisson réussit à s’en aller avec la carangue et à échapper à son prédateur. Le très gros poisson est presque gros comme moi.

27 septembre

Le petit poème du bateau

Un gros bateau
Navigue sur l’eau
Derrière lui, ses bébés bateaux
Les Chenal trouvent ça rigolo
Mais les bateaux s’en vont trop tôt

30 septembre

Une pêche miraculeuse

Nous allons dans l’eau chercher des conques. Nous trouvons beaucoup de conques, mais aussi des langoustes. Papa et maman vont attraper des langoustes. Leur méthode est de prendre le harpon et de frapper dedans leurs trous pour qu’ils en partent. Puis, maman les prend par la queue avec le filet et elle les coince dans le filet. En tout, nous avons pêché dix-neuf langoustes et treize conques.