Bahamas
(Exumas)

Carnet de bord de Jacques

Septembre 2014

 

Contrairement au carnet principal, les archives se lisent de haut en bas...

Exumas, Bahamas

26-09-2014 : Une journée bien remplie

Nous commencons la journée par une baignade matinale; nous rejoignons - à la nage - la magnifique plage aménagée et déserte, visitons les environs puis retournons au bateau ancré à environ 100 m de la rive, juste à coté d'un beau banc de corail. A 8 h, je téléphone au technicien frigoriste, un francais émigré à Nassau, pour terminer de réviser le frigo qui ne fonctionne toujours pas correctement. Nous nous donnons rendez vous à 9 h30 dans le port de Nassau; cela nous laisse le temps de faire les 7 milles qui nous séparent. Vers midi, le frigo semble (il faut attendre plus de 24 h pour en être sur !) réparé. Sieste habituelle. Énième tentative d'appel téléphonique via skype à partir du bateau; énième crise de nerf à cause de la lenteur d'internet et de la perte de temps... Nous décidons alors d'essayer skype sur terre, dans la station d'essence proche; miracle !!! cela aboutit et nous sommes capable de rejoindre l'opérateur téléphonique et annuler l'abonnement téléphonique de Martin. Nous allons ensuite au centre-ville en jitney, rejoignons l'administration du port et de l'immigration (batiment jaune, sur le dock des gros paquebots de croisière). Finalement, ce n'est pas le bon endroit, malgré l'information de plusieurs sources différentes. Il est trop tard pour rejoindre l'autre adresse et le week- end commence... il faudra revenir lundi matin... nous voulions prolonger notre permis de séjour aux Bahamas. En rentrant au bateau, dans le jitney, un voisin m'interpelle : c'est un des pêcheurs que nous avions rencontré plusieurs fois dans les Berry puis à Nassau il y a deux mois. Le monde est petit ! Il sort de l'hopital. Il est fatigué car il y a passé la journée, mais il parait sincèrement heureux de nous rencontrer à nouveau; cela fait plaisir. En arrivant au bateau, du dinghy j'appercois un bateau que nous avions croisé à Georgetown. Il avait de drôle de choses de chaque coté de la coque et cela m'avait intrigué. Je suis donc allé parler avec le propriétaire pour lui demander l'utilité de ces "choses". Il s'agissait en fait de dérives supplémentaires à la quille centrale, qui s'abaissent - à la main - lorsque nécessaire, de chaque coté de la coque... il parait que c'est très efficace. Nous restons au mouillage dans le port de Nassau; Je n'aime pas trop cela car j'ai toujours peur que l'ancre décroche à cause du courant, de la marée et des coups de vent qui font tourner le bateau dans tous les sens. Encore une nuit ou je ne vais pas bien dormir!