La Floride

Les Bahamas

Turks and Caicos

Carnet de bord de Gaétan

Octobre à décembre 2014



Contrairement au carnet principal, les archives se lisent de haut en bas...

Octobre 2014 : Floride (USA)

5 octobre

Nous sommes tous allés à la plage. Dès que nous sommes arrivés, nous nous sommes jetés à l’eau. Deux minutes plus tard, nous avons vu une grosse vague venue de nulle part arriver sur nous. Nous avons tous remarqué que c’était des poissons. Après ça, ils ont simplement disparu pour réapparaitre trois mètres devant nous. Papa en a reçus pleins, moi trois, maman et Sylvain zéro.

14 octobre

Le bateau de mes rêves

Le bateau de mes rêves est un gros yacht qui fait environ 50 mètres de long, 15 mètres de large et 10 mètres de haut. Il a la coque bleue, mais je ne lui ai pas encore donné de nom. Je crois que je vais l’appeler le Pingouin.

Octobre 2014 : Les Bahamas (2e partie)

17 octobre

Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz. Hé! c’est quoi ce bruit? Ça m’empêche de regarder le film! « Fiiiiiiiiiissssssssshhhhhhhh » crie papa. Ahhhh, j’ai compris maintenant. OK. Par contre, je continue à regarder le film. Quoi? On a encore attrapé un barracuda! J’en ai trop marre d’en manger et d’en pêcher. Ahhhhhhh, enfin on est arrivé et, oh non, on doit déjà se baigner. Brrr, l’eau est gelée. « Nooooooon! Sylvain, ne me pousse pas dans l’eau! » Aaaaaaaah... Splaaaash! « Je vais te tuer! Non non, c’était une blague maman. Tiens, je ne sens plus mes orteils » (à cause de l’eau froide).

20 octobre

« Où va-t-on?
— À BTC.
— Pour quoi faire?
— Pour avoir une carte d’accès à internet. Oh non! c’est fermé »
On va faire des courses. On achète des champignons et des côtelettes de porc.
« Eh, maman, regarde la plaque d’immatriculation de la voiture de golf. C’est un poisson Bahamas (il a la couleur du drapeau des Bahamas).
— Ah oui.
— Prends-le en photo.
— D’accord. » Clic.
« Voilà. »

22 octobre

« On fait une promenade en annexe, les gars » nous dit papa. « Daccord papa » répondis-je. « On emporte les cannes à pêche», reprit-il. On va essayer de pêcher des poissons. « Pourquoi on ne pêche rien? », demandais-je, curieux de savoir la réponse. « Je crois que le plomb les effraie », me répond-il. Alors il enlève le plomb et il remet la canne à pêche à l’eau. Déjà un bébé barracuda! « Papa, est-ce que je peux avoir la canne à pêche? », demandai-je? « Oui, oui ». Youpi! Encore un poisson! « OK. On va aller visiter d’autre île », dit papa. « Eh il y a des cochons sauvages sur cette île! On peut y aller? » « D’accord », dit papa.

25 octobre

Je suis en train d’écrire mon carnet de bord. Sylvain a pris beaucoup de retard, mais que sur l’ordinateur alors il a dû faire 16 lignes pour son carnet et il a réussi. Quant à moi, hier, j’ai téléchargé un nouveau jeu sur la tablette, c’est Moviestarplanet. Je me suis aussi baigné dans une piscine avec Sylvain. Il pleuvait et l’eau de la piscine était très froide.

27 octobre

« Gaétan, veux-tu faire un trou avec moi? » me demande Sylvain.
« D’accord », ai-je répondu.
« Attends une minute.
— OK, mais je commence sans toi, vulgaire chaussette qui pue. Ha ha ha ha ha ha ha ha. »
Je me joins à son rire.
« Eh, tu as bien commencé.
— Je te l’avais dit.
— M'en fou.
— Ben moi-même.
— Bon on le fait ce maudit trou.
— Tiens je l’avais oublié...
— Wow les gars. Vous avez fait du sacré boulot », nous dit papa un peu trop gentiment à mon gout.

28 octobre

Wow, les vagues de cette plage sont mega grosses! « Papa, peut-on se baigner? » « Oui ». Super, depuis le temps que j’ai envie de me baigner dans des vagues comme celles-ci. Oh, elles sont plus grandes que moi! Aaah, une vague beaucoup plus grande que moi m’attaque! Courir, courir, je dois courir... « Papa, papa, ne va pas si loin! Les vagues sont trop grosses! » Ouf, rentre. Aouch! Ma cheville est foulée. « On rentre », crie maman. Ouf!


30 octobre (veille de l’Halloween)

— Maman, est-ce que mon déguisement est prêt?
— Non.
— Alors est-ce qu’on peut mettre les décorations?
— Non.
— Alors on peut faire quoi?
— Les devoirs.
— Non.
— Bouder?
— Non. OK. D’accord pour les devoirs...
...
— Est-ce que maintenant mon déguisement est prêt?
— Non.
— Pas juste...

31 octobre

Le matin

Zzzzzzzzzzzzzz. Bip bibip bibip... Oh, fichue montre! J’étais en train de dormir. Eh, j’étais en train de dormir! « C’est l’Haaaaallooooweeeen!!! » Oups. Je n’aurai pas dû crier. « Mamaaaaaaaan, c’est l’Halloween! Tu dois faire mon déguisement! » « D’accord, mais ne crie pas et pendent ce temps, fais tes devoirs. » « Oui sergent maman Petitjean. Hahahahahaha. »

Soir d'Halloween

— Maman pourquoi les bonbons sont-ils dans la moustiquaire?
— Oh zut, tu devais avoir la surprise.
— Mais je l’ai eu.
— Oui, mais c’étais pour ce soir.
— Mais nous sommes le soir!
— Oui, mais nous ne sommes pas en train de manger.
— Qu’est-ce que ça change qu’on ne mange pas?
— Arrête avec tes questions...
— D’accord.
...
— Oh. J’ai mal au ventre... j’ai trop mangé de bonbons.
— Allez-vous brosser les dents et boire de l’eau .
— D’accord.
— Et Sylvain, tu vas aussi prendre la douche.
— Et pourquoi moi?
— Parce que demain je te coupe les cheveux.
— Noooooon.
— Oui.

Novembre 2014 : Les Bahamas

2 novembre

Hier, maman m’a demandé de ne pas faire de dialogue comme je le fais souvent ces temps-ci. Je vais l’écouter. Pour un petit moment, je vais écrire, comment dire ça... à moi même. Comme on ne va plus faire l’école pendant une semaine, ça va me remuer les idées. Il m’en manque trop. Alors je vais penser à ce que je vais écrire dans, environ, deux semaines. Au revoir.

9 novembre

Cool cet arbre. Y a beaucoup de racines. « J’peux-tu monter? » Youhou. Y a à peine de prises. Tiens, celle-là et là, là, là, là. Peut-être que y en a plus que j’croyais. Tiens, maintenant c’est facile. « Maman, prends-moi en photo! » Tiens, à cette hauteur y a plein de clous.
« Maman, j’fais une prom'nade avec Sylv. »
Cool, un parc. Enfin, un genre de parc. J’vais sur la plat'forme.

12 novembre

Petit poème du chasseur de condors

Il se cache dans les herbes
Il s’approche doucement
En attendant le moment venu
Pour sauter rapidement
Il les attrape par la queue
Sans se faire arracher les yeux
Il les met sur le barbecue
Pour les faire cuire tout doux

13 novembre

« Eh, regarder l’arc-en-ciel! » crie Sylvain. Je comprends pourquoi il est tant excité, l’arc-en-ciel est en train de dormir. Si l’on peut appeler ça coucher. Il frôle l’eau! « Papa, peut-on aller voir s’il y a la marmite d’or avec le farfadet? » « Non. » « Oh. Wow, il s’en va :'-). Byebye arc-en-ciel! » crie-t-on en cœur.

— Les gars, promenade en annexe!
— Oh, non...
— Oh oui!
— Ben là
— On va visiter une grotte.
— Youpi?!

Elle est gigantesque et elle va loin. Eh, il y a des cactus en haut. Comment accroche-t-on l’annexe???. Sur la corde. Elle va loin et je me répète. Eh, ce trou est profond et noir. Tiens, une grotte. Eh! je vois de la lumière au bout. Oh, c’est trop petit pour passer dedans.

— On part?
— Oui...
— Où va-t-on?
— Au quai.
— Oh non, on va devoir marcher??.
— Maman?
— Oui.
— C’est quoi ça?
— Une galerie d’art.
— Pourquoi fonce-t-on dessus, pour la visiter? Wow! c’est beau.
— Eh, regardez la raie! dis-je.
— Où ça? me demande Sylvain.
— Dans le jardin, pas dans l’eau, lui répondis-je.
— Oh, tu aurais pu le dire, ronchonne-t-il.
— Maman, c’est fait en quoi? demandai-je.
— En bronze, me répond-elle.
— Et pourquoi est-il vert? redemandai-je
— Il a été peinturé, me rerépond-elle.
— Tiens, il y a aussi un requin marteau là-bas.


15 novembre

— Maman, c’est quand Noël???????
— Le 25 décembre.
— Je voulais dire dans combien de mois?
— dans 5 à 6 semaines.
— C’est dans longtemps!
— Non!
— Ce n’était pas une question.
— Ah bon?
— Oui.
— Maman?
— Oui?
— Est-ce que les devoirs sont bientôt finis?
— Non.
— Oh.

18 novembre

On doit aller je ne sais pas trop où dans la ville alors qu’une « hyper grosse » tempête se prépare. Depuis qu’on est arrivée à Spanish Wells, je m’ennuie tout le temps (sauf quand je dors??). J’espère que la ville va être au moins charmante, sinon je vais trop m’ennuyer. Oh, elle est plutôt belle. Puisqu’on se dirige droit vers une antenne WiFi, j’en déduis qu’on va à BTC Everyday pour avoir une carte d’accès à internet. Ça parait bizarre une carte pour internet et je ne sais même pas comment on s’en serre. Tiens, c’est bizarre qu’on n’y aille pas. Oh, on va au supermarché tout au bout de la rue. Wow, il y a beaucoup de choses et principalement des bonbons et cannes de Noël, qui sont aussi des bonbons. Ah, les sacs à dos sont lourds! Ah, là on va à BTC. Enfin, on a une carte BTC!!! On va pouvoir avoir de l’internet pour lire nos messages qu’on ne regarde plus depuis une semaine! Eh, un terrain de basket et un ballon, on va pouvoir jouer. Youpi!!!

19 novembre

Nous avons marché environ 1 kilomètre pour aller à la soi-disant plus belle plage du monde. Il y avait un petit peu de déchets, par contre l’eau était juste à la bonne température et les vagues, parfaites. Il y en avait des grosses, parfaites, les remous étaient juste au-dessus de l’eau alors s’il y avait une trop grosse vague, on avait juste à se baisser pour que les remous passent au-dessus de nous.

20 novembre

Aujourd’hui, j’ai passé une journée de rêve. Tout d’abord, l’eau était super claire et juste assez froide. On a dû aller à la plage avec l’annexe, mais avec les rames! On a vu des écuries sans chevaux alors on a continué et là, on les a vus, flattés et donnés à manger. Après, on a dû marcher pendant une éternité puis on a vus un parc d’eau, mais pas en marche. Du coup, les glissades étaient nulles, mais très bonnes pour glisser sur les pieds. Enfin, on s’est baigné, mais le sable baissait tout de suite alors c’était rapidement profond vite et juste comme il faut.

25 novembre

Ce matin nous sommes allés à la même plage qu’hier et nous avons vu le même chien super joyeux qui courait vers nous. Sylvain et moi, nous avons décidé de l’appeler Caramel (à cause de la couleur de son pelage) même s’il (c’est un mâle) a un maitre ou une maitresse. Sylvain et moi nous amusions à lancer la balle de tennis pour qu’il la prenne, mais il ne la rapportait pas alors nous devions toujours aller le voir, le flatter pour qu’il lâche la balle et qu’on la lui relance. Nous avons été tristes de partir sans lui.

26 novembre

Aujourd’hui nous sommes allés à un énorme château (vu du bateau) à environ un nautique. Nous avons marché sur une route puis sur un petit chemin caillouteux. Quand nous sommes arrivés, nous avons eu une surprise : l’énorme château était en fait une toute petite maison avec beaucoup de nids de guêpes et, à cause de ça, on n’a pas pu visiter la tour. En revenant vers le sentier, j’ai trouvé un scarabée géant, mort et séché. Je l’ai mis sur une marche pour faire une blague au prochain qui viendra visiter.

29 novembre

Hou là là, les prises de cette falaise sont nombreuses, grosses, mais rondes. Ça ne va pas être une partie de plaisir de l’escalader. Il n’y a aucune crevasse dans la pierre! Heureusement que les prises sont nombreuses et grosses sinon ce serait impossible de grimper. Ah, la prochaine prise est haute! Allez, j’ai réussi à mettre mon pied, maintenant il faut que je me hisse. Allez, oh hisse... J’ai réussi!


Décembre 2014 : Les Bahamas

1er décembre

Dans 24 jours c’est Noël, mais je suis stressé. On doit passer cette fête tant attendue par les enfants dans les Turks et Caicos et on est à Long Island, à Salt Pond (pour être plus précis) avec un moteur cassé (un en moins, quoi). Hier, on est allé à une plage du côté océan, mais avec le vent de face, les vagues étaient gigantesquement gigantesques (2 mots que je viens d’inventer sauf pour le gigantesque). On va rester à Salt Pond à peu près jusqu’à jeudi, alors on va peut-être retourner à la plage. Youpi!

2 décembre

Hier soir, nous avons regardé un film en famille. C’était Le magicien d’Oz. Au début du film, nous avons pensé que c’était le vieux Magicien d’Oz, car l’image était petite et en noir et blanc. Mais c’était bien celui de 2013, car après qu’il ait foncé droit sur la tornade et qu’il soit passé dans un monde parallèle, l’image est devenue plus grande et en couleurs. Il a atterri dans une rivière avec plein de remous, alors il s’est presque tué. C’est un film avec plein d’action et des frissons garantis.

3 décembre

Ah, enfin il est 7 heures! Je peux me lever. Oh non! C’est vrai, maintenant on doit se lever à 7 heures et 30 minutes. Je dois encore m’ennuyer à mourir surtout que mon lecteur MP3 est déchargé. Qu’est ce que je peux faire? Tiens, les parents se lèvent, trop tôt! « Papa, est-ce que Sylvain et moi pouvons monter? », demandais-je. « Oui. », me répond-il tout simplement. Enfin! Oups je dois chercher mon livre qui est resté dans mon lit.

4 décembre

Aaaaah! J’ai bien dormi. Quelle heure est-il? 7 Heures 30 minutes! Déjà! Je veux encore dormir. Tiens, c’est bizarre, les jours où je me réveille tôt je veux monter et je m’ennuie, et les jours où je me réveille tard je ne veux pas monter et je veux continuer à dormir. « Petit déjeuner » crie papa ou maman, je n’arrive pas à l’identifier. Arrête de grogner, estomac, on mange! youpi, aujourd’hui nous ouvrons la nouvelle boite de céréales!

Maman, qu’est ce qu’on mange?
— Une omelette tous'qui (reste dans le frigo)
— Et qu’est-ce qui est dans le bol dans la cuisine?
— L’omelette.
— Et pourquoi est-elle liquide?
— Elle n’est pas cuite.
— Et quand mange-t-on?
— Quand le mécanicien sera parti.
— Et quand est-ce qu’il sera parti?
— Quand il aura fini.
— Et quand aura-t-il fini?
— Maintenant.
— Alors, à fond les gaz!
— On attend que papa revienne...
...
— Hum, c’est délixisavouricicieux!

7 décembre

Bvvvvv! Clic! Bvvvvvv! Oh, c’est quoi ce bruit? L’ancre!? Il est seulement quatre heures et cinquante-neuf minutes. Ce qui fait presque exactement cinq heures. Tiens, ils ont fini. Au revoir Long... haaaaaaaa (gros et long bâillement) ...land et au revoir mon âme réveillée, je me recouche. Adieu, monde de la réalité et bonjour, monde des rê... ron pich, ron pich... Ha, j’ai bien dormi. Eh, je viens de me rappeler qu’hier maman a dit que nous partirions à cinq heures. Ma montre a une heure d’avance et elle indique 7 h 10. Alors, je n’ai dormi que 10 minutes...

En après-midi, j’ai été impressionné par les vagues, et nous n’étions même pas sur une plage! Nous étions en traversée. Les vagues étaient au moins hautes de cinq mètres et longues de dix mètres! Je les ai vus en regardant le film, c’était Taxi 4. Les vagues s’écrasaient sur l’eau alors que nous étions quand même loin de la côte. J’ai eu peur que nous les approchions, mais nous nous éloignions d’elle.

9 décembre

Hier, Maman a trouvé une carcasse vide de crabe d’anémone. Je ne sais aucune chose des crabes d’anémone, mais un livre m’aide pour écrire mon carnet sur eux. Les crabes d’anémone, et ceux qui leur sont apparentés, appartiennent à la famille des porcelaines. Contrairement autres vrais crabes, la dernière de leurs cinq paires de pattes marcheuses s’est transformée pour leur permettre de se nettoyer. En outre, la troisième paire de maxillipèdes (pattes-mâchoires) forme un peigne pour capturer les animaux planctoniques dans les courants. Deux espèces de crabes d’anémones vivent exclusivement parmi les tentacules des grandes anémones tropicales, de la même façon que les poissons d’anémone. Le plus souvent, il s’agit de l’anémone adhésive, de l’anémone géante et de l’anémone d’Haddon. Les tentacules urticants de l’anémone, auxquels le crabe parait insensible, sont une protection idéale contre les prédateurs. Le crabe semble se déplacer continuellement entre les tentacules pour éviter d’être capturé par l’anémone. (Les noms qui sont à côté de ce petit message sont, je crois, en latin). Le genre « Neopetrolisthes » comprend deux espèces : « Neopetrolisthes maculatus » et « Neopetrolisthes ohshimai », qui atteignent jusqu’à trois centimètres de long. Le nom du livre qui m’a aidé est : La vie des mers tropicales.

Décembre 2014 : Turks and Caicos (UK)

22 décembre

Nous venons d’arriver à la plage, je prends mon bâton (voir carnet de bord : 26 novembre, New Bigth) et je trace des dessins comme une télévision, des bonshommes-sourires de toute sorte et un godzilla avec plein de dents qui tire la langue. D’ailleurs il était hi-hilarant.

31 décembre

Sylvain et moi commençons une armée de petits bonshommes Lego de toutes les couleurs. Pendant que je commence les rouges, Sylvain fait les bleus. Ensuite, moi je fais les jaunes et Sylvain, les blancs. Après ça, comme il ne restait plus assez de couleurs, on a fait des multicolores. L’armée était immense.